Historique

Les origines (1994)

Le centre de la petite enfance Trois Petits Points a d’abord été l’Agence de garde Vallée-de-la-Lièvre. L’agence de garde a obtenu son premier permis de 150 places de l’Office des services de garde à l’enfance (OSGE) le 12 décembre 1994. Voici un bref aperçu de son historique :

 

En juillet 1992, un membre de la communauté sollicite la délivrance d’un permis pour une agence de garde en milieu familial auprès de l’OSGE. En septembre de la même année, le comité provisoire de ladite agence s’incorpore sous la Loi sur les compagnies, partie III, soit une corporation à but non lucratif. Le 29 décembre 1992, le Centre local de services communautaires (CLSC) confirme à l’OSGE son appui en tant que partenaire de la communauté. Le CLSC s’engage à fournir les services d’une organisatrice communautaire au moment de l’implantation de cette nouvelle agence.

 

En septembre 1993, des besoins en services de garde se font sentir sur le territoire de la Vallée-de-la-Lièvre. Le CLSC demande l’aide du député Norman McMillan. Comme il n’y a pas de nouveaux permis octroyés pour l’instant dans la région de l’Outaouais, la demande de permis ne peut être traitée. Parce qu’une région s’est désistée, l’OSGE octroie 150 places à l’Agence de garde Vallée-de-la-Lièvre, le 28 février 1994. Le Comité provisoire doit alors poursuivre ses démarches (rédiger tous les documents nécessaires) pour obtenir le permis. Le 12 décembre 1994, le permis est émis et la gestionnaire est embauchée.

 

L’Agence de garde est donc un organisme issu de la communauté pour répondre aux besoins en service de garde sur le territoire de la Vallée-de-la-Lièvre. Dès ses débuts, l’organisme a reçu l’appui du réseau communautaire. L’agence, lors de son ouverture, a partagé des locaux avec la Maison de la famille de la Vallée-de-la-Lièvre.

La création des CPE (1997)

Le réseau des CPE voit le jour en 1997, avec l’entrée en vigueur de la nouvelle Politique familiale du Québec. Alors que depuis quelques 30 ans les femmes sont engagées dans les garderies populaires, le Québec choisit de s’occuper officiellement des enfants 0-5 ans. À ce moment, l’invention des CPE implique clairement la diversification des types de garde: un CPE doit gérer à la fois la garde en installation et la garde en milieu familial.

 

Le conseil d’administration et la gestion se mandatent alors à trouver un terrain ”idéal” pour éventuellement ouvrir un service de garde en installation et y installer ses bureaux. Après négociation et discussion avec les autorités compétentes, le terrain de la rue de Neuville (quartier Angers de la Ville de Gatineau) est ciblé et offert à l’organisme pour ce type d’implantation. C’est à ce moment qu’est né le CPE Trois Petits Points.

 

L’ouverture de l’installation a eu lieu en janvier 2001. La bâtisse du 1105, rue de Neuville accueille donc, depuis ce temps, les services de garde subventionnés en installation pour 80 enfants 0-5 ans au rez-de-chaussée et accueille les bureaux de l’administration générale et de la gestion du milieu familial à l’étage.

La création des Bureaux coordonnateurs (2006)

En 2005-2006, le projet de loi 124 retire des CPE la gestion du milieu familial et crée les Bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial (BC) sur quelques 165 territoires à travers le Québec. La gestion du milieu familial sera alors ”agréée” à un organisme à but non lucratif (CPE ou non) qui en fait la demande et répond aux critères pour l’obtention d’un agrément renouvelable aux 3 ans.

 

Pour la région de l’Outaouais, on compte neuf (9) BC dont cinq (5) pour la Ville de Gatineau et quatre (4) pour chacune des MRC. Le CPE Trois Petits Points a demandé un agrément comme bureau coordonnateur de la garde en milieu familial pour le territoire Buckingham et Masson-Angers de la ville de Gatineau et l’a obtenu.

 

Le CPE est devenu un CPE-BC le 1er juin 2006. À l’époque, l’organisme comptait sur près de 12 ans d’expérience à la gestion de la garde en milieu familial et 5 ans à la gestion d’une installation. Avant les BC, le CPE gérait une quarantaine de responsables d’un service de garde reconnues par le CPE Trois Petits Points et accueillait une moyenne de 250 enfants chaque jour. De ce nombre, 33 responsables d’un service de garde étaient sur le territoire #7-08-Ville de Gatineau – (anciennes villes de Buckingham et de Masson-Angers) pour l’équivalent de 215 enfants (le CPE comptait quelques reconnaissances sur les territoires de la MRC Des-Collines-de-l’Outaouais et de la MRC de Papineau).

 

À l’heure actuelle, le CPE-BC supervise donc pour ce territoire 514 places en milieu familial, soit plus ou moins 70 responsables d’un service de garde en milieu familial (RSG) considérées comme travailleuses autonomes. Le CPE, installation et bureau coordonnateur mis ensemble, compte actuellement une quarantaine d’employées.

La création de nouvelles places en garderie/services de garde

En 2012 et 2013, les projets déposés du CPE-BC Trois Petits Points au ministère de la Famille ont été retenus et autorisés pour ouvrir deux(2) installations de 80 places chacune.  En plus de l’installation actuelle de la rue de Neuville de 80 places, une seconde installation de 80 places  accolée à la première est en train d’être construite et une troisième installation pourrait aussi être construire sur le territoire de Cantley près de l’angle Ste-Élizabeth et de la route 309. Toutefois, en ce moment, nos énergies sont déployées principalement à achever la construction de la deuxième installation et à fusionner notre travail à celui du CPE Zamizou, CPE également situé dans le quartier Angers de la ville de Gatineau.